Il est plus facile réparer certains amplis que d'autres. Quelques ampli sont particulièrement coriaces :

 

  • La plupart des amplis modernes
    Presque tous les amplis modernes sont construits en utilisant les cartes électronique (cartes PCB). Cette carte PCB devra être enlevée du châssis si le besoin de soudure se fait sentir. C'est très souvent le cas. Ce n'est pas difficile mais il c'est long, exigeant le retrait des boutons et dévissant les potmeters et les jacks. Ensuite pération inverse pour pouvoir essayer l'ampli. Parfois même du câblage doit être dessoudé d'abord. L'Ampeg SVT est un bon exemple
  • les Mesa Boogie
    Un bon nombre de Mesa Boogie utilisent les coupleurs optiques bien connus VacTec VTL5C1 (et autre) pour commuter toutes sortes de circuit. Ces optocoupleurs vieillissent mal. Ces opto sont souvent empilés jusqu'à 4 les uns sur les autres (MARK III) et les cartes PCB sont souvent câblées à d'autres parties dans le châssis. Presque aucun Mesa Boogie n'a un pot de Bias.
  • Les Fender Blues Deluxe/HotRod de luxe/DeVille des 90's
    Ces amplis ont les cartes PCB et le câblage est vulnérables. Ils emploient par endroit des pièces médiocres. Ceci peut rendre la réparation fastidieuses et longue parfois.
  • Certains Laney modernes.
    Dans quelques amplis Laney on trouve même des composants  SMD, (qui sont de minuscules pièces comme dans le téléphones portables !) et ce même vers les tubes sur la carte PCB. C'est une mauvaise idée et une bonne recette pour que les problèmes arrivent ...