Infos techniques

 

Attention : Il est fortement déconseillé de démonter un ampli à lampe sans connaissance électrique et sans prendre des précautions de sécurité impératives , même l’ampli débranché, les condensateurs ne sont jamais totalement déchargés, une châtaigne de 500V peut être mortelle.

 

Je répare les amplis à lampes et tout autre équipement audio électronique analogique quand je peux trouver le schéma. Contrairement à la grande majorité des autres ateliers de réparations, qui trouvent qu'il est suffisant de réparer pour que ça fonctionne de nouveau, je vais toujours plus loin pour vous rendre un  ampli qui  non seulement « remarche » mais surtout un ampli qui sonne.

Une différence subtile mais énorme ! 

 

Cliquez ici  : pour avoir quelques avis de mes clients

 

Bien souvent pour faire un devis il me faut commencer par sortir le châssis pour accéder aux composants et réparer "le plus gros" ce qui prend du temps. Le devis est payant (45€) si le client ne donne pas suite.

Par contre, le devis est  compris dans le forfait de prise en charge + 1heure de main d'oeuvre :

devis, réparation, montage des lampes et bias. (65€)

 


Révision d'un vrai vieux bon ampli vintage ... :

 Fender, (Tweed, Blonde, Brown, Blackface et Silverface), Marshall (60 et 70's), Vox, Sound City, Hiwatt, Orange ... Un vieil ampli classique, a souvent 30, 40 à 50 ans. Comme une vieille voiture de collection un tel ampli a besoin d'une révision importante avant d'envoyer la sauce.

    • Attention, si vous retrouvez un très viel ampli qui n'a pas été branché pendant plus  de 10 ans : NE PAS LE REBRANCHER POUR ESSAYER, même 30s. La remise en route sera faite avec un Variac de 10v à 230v en douceur. La restauration c'est une combinaison d'un retubage, de recap (changement des condensateurs chimiques) et d'autres petits travaux d'entretien.
    • Quelques exemples ...
  • L'atelier des Amplis utilise des composants neufs mais de « style ancien » pour des réparations et l'entretien de sorte que les amplis puissent être restaurés historiquement et avec le son de référence.

 


Il est plus facile réparer certains amplis que d'autres. Quelques ampli sont particulièrement coriaces :

 

  • La plupart des amplis modernes
    Presque tous les amplis modernes sont construits en utilisant les cartes électronique (cartes PCB). Cette carte PCB devra être enlevée du châssis si le besoin de soudure se fait sentir. C'est très souvent le cas. Ce n'est pas difficile mais il c'est long, exigeant le retrait des boutons et dévissant les potmeters et les jacks. Ensuite pération inverse pour pouvoir essayer l'ampli. Parfois même du câblage doit être dessoudé d'abord. L'Ampeg SVT est un bon exemple
  • les Mesa Boogie
    Un bon nombre de Mesa Boogie utilisent les coupleurs optiques bien connus VacTec VTL5C1 (et autre) pour commuter toutes sortes de circuit. Ces optocoupleurs vieillissent mal. Ces opto sont souvent empilés jusqu'à 4 les uns sur les autres (MARK III) et les cartes PCB sont souvent câblées à d'autres parties dans le châssis. Presque aucun Mesa Boogie n'a un pot de Bias.
  • Les Fender Blues Deluxe/HotRod de luxe/DeVille des 90's
    Ces amplis ont les cartes PCB et le câblage est vulnérables. Ils emploient par endroit des pièces médiocres. Ceci peut rendre la réparation fastidieuses et longue parfois.
  • Certains Laney modernes.
    Dans quelques amplis Laney on trouve même des composants  SMD, (qui sont de minuscules pièces comme dans le téléphones portables !) et ce même vers les tubes sur la carte PCB. C'est une mauvaise idée et une bonne recette pour que les problèmes arrivent ...